Randonnées à L’Ile des Pins

L’Ile des Pins est l’endroit idéal pour faire de belles randonnées. De nombreux sentiers offrent de superbes promenades dans des paysages très différents et d’une grande beauté. Certains sites ne sont pas accessibles seul, vous devez être accompagné ou avoir reçu une autorisation préalable des habitants des lieux. Certains endroits sont sacrés ou Tabou comme le rocher de la baie de Kanuméra. Il est interdit à quiconque de l’escalader ou de le visiter. Renseignez-vous avant de vous lancer dans une promenade.

Sur l’Ile des Pins les sentiers ne sont pas balisés donc soyez prudent avant de partir à l’aventure. Gardez une carte sur vous, prévoir de bonnes chaussures pour la marche, de l’eau pour la durée de la promenade et un téléphone portable si vous vous égarez cela pourra être utile.

La visite des tribus est une bonne occasion pour découvrir la culture Kanak et l’art de vivre à l’Ile des Pins. Certaine de ces visites peuvent être organisées par des guides locaux, et l’art de vivre en tribu fonctionne selon des codes et des règles de politesse. Il est courant de « Faire la coutume » c’est à dire d’offrir au responsable des lieux un petit cadeau, tissus, cigarettes, argents en signe de respect et pour le remercier de son accueil, plus le geste sera simple et sincère, mieux il sera perçu. Dans toute les civilisations du monde, il faut faire un geste lorsque l’on vient chez quelqu’un. Dans le monde Kanak c’est la même chose.  Un chemin entravé par un bois, une corde ou une barrière ne doit jamais être franchi. Lorsque que vous visitez l’Ile, il faut être aussi prudent sur votre façon de vous comporter, de vous vêtir (le monokini et le nudisme sont interdits), de même qu’il ne vous viendrait jamais à l’esprit de visiter la Cathédrale Notre Dames de Paris en maillot de bain ou pieds nus, soyez respectueux des lieux de cultes ou des lieux sacrés pour les Kuniés. Adressez-vous aux gens que vous croiserez avec respect, humilité et sans agressivité. Derrière une personne simple, discrète, ou réservée peut se cacher un notable, un chef de clan ou un gardien des lieux.

Un autre conseil utile ne vous embarquez pas dans ces randonnées avec des enfants en bas âges qui ne sont pas habitués à de longues marches ou avec des poussettes à bébé pas pratique sur des sentiers de terre, caillouteux avec parfois des cours d’eau à traverser comme à la baie d’Oro. Une brassière Kangourou sera plus appropriée pour ce type de marche selon la durée du trajet.

 

pagala6d-359

Forêts de Pinus

Randonnée dans les Forêts de Pinus (Pinus caribea)

L’accès aux Forêts de Pinus peut se faire à pied à partir du cimetière des déportés. Laissez votre véhicule au parking et promenez-vous sur les sentiers forestiers du grand plateau de conifères. Les premières plantations de pinus ont été réalisées en 1959 à l’Île des Pins à l’initiative du Service Forestier nouvellement créé. Trois campagnes de boisement ont été faites en 1961-1967, 1970-1973 et 1975-1983. En tout environ 6000 ha de pins ont été plantés sur tout le territoire de la Nouvelle-Calédonie (Île des Pins, col des Roussettes, Champ de Bataille, Plaine des Lacs, plateau de Tango). Les espèces retenues  sont le  Pinus elliotti et Pinus caribaea jusqu’en 1973, puis Pinus caribaea seul après.

Il en faut pas confondre ce conifère avec le majestueux Araucaria Colomnaris, Le pin colonaire dont il existe 13 espèces endémiques à la Nouvelle-Calédonie.

L’ Araucaria Columnaris est le plus répandu dans le Sud de la NC, il a donné son nom à l’Ile des Pins lors de sa découverte par le Navigateur James COOK et les botanistes à bord de son navire. Le pin colonnaire est un arbre apprécié en sylviculture pour sa croissance rapide. Son bois tendre est utilisé pour les charpentes, la construction des cases mais il est vulnérable aux termites. « Le pin colonnaire porte à la fois des fleurs mâles et femelles. Les fleurs mâles sont des cônes à pollen qui pendent à l’extrémité des branches. A maturité, de juin à septembre, le pollen émis est si abondant que l’arbre semble fumer.Les fleurs femelles engendrent de gros cônes à graines dressées au sommet du pin. Un cône contient environ 500 écailles triangulaires. Au bout de 18 à 26 mois, les cônes se désarticulent de l’arbre. Vous trouverez les plus beaux et plus anciens spécimens de Pins colonnaires au cimetière de la commune.

 

Randonnée à la baie des Gendarmes

Une randonné à faire à quelques pas de l’Hôtel KOU-BUGNY. Une promenade autour de la presqu’île de Kuto sous une forêt de grands Araucarias qui bordent un rivage déchiqueté par les vagues du lagon. Elle est appelée baie des Gendarmes par les habitants de l’île car elle est située juste derrière les bâtiments de la gendarmerie. En face se trouve l’ïle Bayonnaise. Une petite plage de sable blanc vous permet de vous rafraichir en plongeant dans l’eau mais l’endroit est bordé de récifs et de coraux avec souvent des vagues qui grossissent en fonction des marées et de la force des vents.

A mi-chemin entre le petit wharf et le grand wharf vous trouverez sur la route le sentier qui mène à cette petite plage. Après 500 mètres de marche vous y serez, un sentier pédestre borde la presqu’île de la plage de la baie des Gendarmes à la plage de Kanuméra. De gros pins colonnaires  morts peuvent obstruer le sentier, restez vigilant lorsque vous marcherez le long de la corniche. Un conseil utile, partez en milieu d’après midi et attendez le coucher de soleil derrière les îlots, le spectacle est parfois à couper le souffle. N’attendez pas la nuit pour revenir sur vos pas vous risquerez de ne pas retrouver le chemin du retour.

pagala6d-705

Baie de Gendarmes (Plage)

Randonnée à l’ascension du Pic N’GA

C’est le point culminant de l’Ile des Pins avec ses 262 mètres de hauteur et une vue imprenable sur la côte ouest de l’Ile et les baies de Kanuméra et de Kuto. On distingue très bien aussi l’Ilot Brosse, l’Ilot aventure et l’on peut voir le sud de la grande terre à l’Horizon. Sur le versant opposé vous découvrirez au loin la baie d’Upi, le village de Vao et la baie de St Joseph et l’on devine aussi l’Atoll de Nohanhui. Le sommet du pic est aussi un rond point de plusieurs chemin qui mènent dans des directions complément opposées. Un sentier suit la ligne de crête vers le pic Meunier et vous permet de joindre les anciennes ruines du bagne et la boulangerie de l’île. Un autre sentier plus long vous mènera au village de Vao et à son cimetière situé derrière l’église du village. Il faut compter environ une heure trente minutes de marche pour accéder au sommet du pic.

 

Vue du Pic Nga

Vue du Pic Nga

 

Vue du Pic NGA

Vue du Pic NGA

 

Randonnée à la traversée de la presqu’île de la Baie d’Oro

C’est dans le cadre de votre excursion en pirogue en baie d’Upi que cette randonnée est proposée.

Randonnée à la découverte de la baie des Crabes (Gadji)

La baie des crabes se trouve au Nord de l’île sur la tribu de Gadji, c’est la baie la moins fréquentée de l’île. Des randonnées à cheval sont possibles avec Fidélis VAKOUME.  Il propose des promenades autours des baies et dans les forêts. Les plages sont moins accueillantes que celles de Kuto et Kanuméra. A marée basse l’eau se retire laissant découvrir un grand platier d’une vase boueuse de couleur blanchâtre. Cette vase est utilisée par les danseurs de la Tribu de Gadji pour se peindre le corps et le visages avant les danses traditionnelles (Pilou). Les danses de Gadji sont très belles et très colorées, elles racontent l’histoire des pêcheurs fantômes de la Tribu.

IMG_1098-001

Randonnée à Tchatchaoume

C’est peut être la balade la plus belle à faire mais c’est seulement accompagné  d’une personne de la Tribu car il faut marcher pendant deux heures en Forêt. Ne vous aventurez pas sans un guide à la découverte de ce lieu . Un trou d’eau douce d’une couleur bleu turquoise, l’eau est d’une clarté étonnante. On peut voir de grosses anguilles sillonner le fond du trou d’eau. Un Grand banian garde les lieux, ses racines se jettent dans l’eau. Un lieu magique et magnifique.

 

 

IMG_0089